Crédit photo : VALERY HACHE / AFP

L’épidémie de coronavirus touche 155 pays dans le monde, près de 200 000 personnes sont contaminées et plus de 7000 sont décédées. A partir du 17 mars, la population Francaise est en confinement général pour limiter la propagation du virus qui a déjà touché plus de 6600 personnes et fait 148 morts en France. De nombreux voyageurs et roadtrippers se posent des questions concernant la suite de leurs voyages, leurs retours en France ou encore l’annulation et le remboursement des réservations déjà actées.

Crédit photo : lesoir.be

Les différentes mesures prises pour les voyageurs

Les autorités françaises recommandent actuellement de différer les voyages à l’étranger et de limiter au maximum les déplacements non nécessaires en France où des mesures de confinement de la population entrent en vigueur dès le 17 mars. Les Français en déplacement à l’étranger doivent prendre les mesures pour revenir en France dès que possible. En raison de l’évolution difficilement prévisible de la pandémie, de plus en plus de pays sont amenés à prendre des mesures de suspension des liaisons aériennes vers la France à effet immédiat. Pour se tenir informé en temps réel de l’évolution de la situation sanitaire dans chaque pays du monde et des consignes générales de voyage sur :

Le site du Quai d’Orsay
Le site l’Organisation Mondiale de la Santé.

En cas d’apparition de symptômes à l’étranger, il faut suivre les recommandations des autorités locales et le cas échéant, de prendre contact avec la représentation diplomatique française compétente. Ces personnes doivent restreindre au maximum leurs contacts.

La carte des principaux foyers d'infection

Crédit photo : Presse-citron

Les recommandations pour les voyageurs qui rentrent de l’étranger

Dans les 14 jours suivant le retour, le ministère de la Santé recommande :

  • Adopter les bonnes pratiques d’hygiène : se laver les mains régulièrement ; tousser dans son coude ; utiliser des mouchoirs à usage unique.

  • Éviter tout contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…).

     

  • Réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées …) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements pour personnes âgées…).

     

  • Surveiller sa température 2 fois par jour.

     

  • En cas de fièvre, de toux ou de difficultés à respirer, il faut contacter rapidement le SAMU centre 15, porter un masque et éviter tout contact avec son entourage. Il ne faut pas se rendre directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital. En cas de détection d’une personne infectée, les proches doivent rester confinés chez eux durant 14 jours.

Coronavirus : symptômes, diagnostic et traitement


Le point sur les annulations de voyages et les assurances 

Les compagnies aériennes

La plupart des compagnies aériennes remboursent les frais que vous avez engagées. Air France, par exemple, propose gratuitement le report ou l’annulation de tous les vols réservés avant le 31 mars. Attention, les compagnies “low cost” sont moins conciliantes avec les voyageurs. Par exemple pour Ryanair, easyJet, Vueling ou Transavia, l’annulation ou le report d’un vol reste en général soumis à des frais importants.

Le point sur la situation aérienne : compagnie par compagnie

Crédit photo : HopTravel

Les platesformes de réservation

Les plateformes comme Opodo, Expedia, Liligo, Lastminute, Govoyages, Booking vous proposent systématiquement de souscrire une assurance annulation dont le montant varie selon la destination et le prix du voyage (compter entre 8 et 30 € par trajet et par personne). Le plafond de garantie est plus élevé : il peut atteindre 50 000 €. En revanche, les conditions de prise en charge restent restrictives : vous ne pouvez annuler que si vous ou l’un de vos proches est malade, et seulement si la maladie a été diagnostiquée après l’achat du voyage. D’autres événements sont couverts : le décès d’un proche, le licenciement économique, le cambriolage ou l’incendie de son domicile ainsi que tout autre « cas de force majeur ». Mais pas les épidémies et les pandémies. Attention si votre voyage n’est pas pris en compte par l’assurance ne trichez pas : des pièces justificatives prouvant la réalité de la maladie comme la prise en charge par la sécurité sociale d’une consultation ou de médicaments ou encore une expertise médicale sont de plus en plus demandées. 

Même si l’impression de manquer de liberté se fait ressentir à l’heure actuelle, tout cela n’est que provisoire et surtout c’est pour le bien de tous. Profitez en pour rêver ou vous évader dans les livres, la musique, ou même partir faire des balades en pleine nature en vous tenant à bonne distance les uns des autres. De belles aventures vous attendent certainement à quelques pas seulement de chez vous.

Encore plus d'itinéraires, de villes étapes, d'interviews et de conseils !