fbpx

Top 5 des arnaques à éviter en road trip !

30 septembre 2020
Temps de lecture : 6 minutes

Etre victime d’une arnaque en road trip, ça peut arriver. C’est le cas lorsqu’on part en voyage, et particulièrement en road trip où on a souvent besoin de faire confiance aux autres. Eh oui, on ne peut pas tout faire tout seul. Il faut souvent avoir recours à la location d’un logement, d’un véhicule ou tout autre mode de transport, et puis parfois, il suffit de ressembler un peu trop à un touriste pour s’attirer les ennuis d’individus peu scrupuleux. Gare aux arnaques ! Pour profiter à fond de son road trip et se préparer au mieux aux escroqueries potentielles, il faut d’abord les connaître. 

Voici un petit tour d’horizon des escroqueries les plus pratiquées en France, ne nous remerciez pas !

Le véhicule est un élément central dans le road trip (bien que l’on puisse aussi voyager à pied), c’est pourquoi il faut y accorder une vigilance toute particulière. Qu’il s’agisse d’une voiture, d’un van, d’un camping car, d’une moto, vélo ou de tout autre moyen de transport roulant, les voyous peuvent sévir ! Le but de l’arnaque? Vous faire payer ce que vous n’avez pas commis. Et c’est assez simple, il suffit de vous faire payer les anciennes rayures, bosses, éraflures, essuie-glaces en panne ou des soi-disant dépassement de frais kilométriques prévus initialement dans le contrat. Par ailleurs, il est aussi répandu que l’arnaqueur vous fasse payer le prix fort de l’essence si vous rendez une voiture sans avoir fait le plein. C’est aussi des choses qui doivent impérativement apparaître dans le contrat, ne laisser aucune question sans réponse. 

Précautions à prendre : D’une part, vérifier absolument l’ensemble du véhicule, et constatez ce qui est abîmé. Il faut que ces éléments apparaissent sur un constat du véhicule pour vous disculper totalement de tous ces dommages. De même, constatez les indications du tableau de bord concernant le niveau de carburant et le kilométrage. 

D’autre part, essayer de restituer le véhicule pendant les heures d’ouverture pour pouvoir bénéficier d’un nouvel état des lieux. Si l’agence est fermée, prenez des photos et revenez le lendemain. A ce sujet, privilégiez la remise des clés en main propre évite aussi des frais supplémentaires. Il arrive que lorsque vous vous apprêtez à restituer les clés en les mettant dans une boîte aux lettres prévue à cet effet, celle-ci n’existe tout simplement pas, et vous continuez de payer la location. 

2.Les déplacements en taxi

Attention aux faux taxis et aux prix exorbitants ! Commençons par les faux taxis. Ils restent assez rares et reconnaissables, mais un manque de vigilance peut s’avérer fatal pour votre porte monnaie. Le principe de l’arnaque est simple : un individu se fait passer pour un chauffeur de taxi professionnel et vous garantit des prix plus que raisonnables relativement à ceux pratiqués par ses “collègues”. Sauf qu’à la fin de votre course, le tarif aura explosé (et merci au compteur de kilomètres truqués). Ils profitent aussi du fait que vous ne connaissez pas la ville pour faire des détours et des détours, et passer par les trajets les plus fréquentés. 

Réglementation et précautions à prendre :

La réglementation devrait vous permettre d’éveiller vos soupçons et ainsi renoncer de monter à bord de taxis douteux. Voici quelques points de réglementation relative aux taxis qui pourraient vous servir :

  • Tarifs réglementés: Ils sont réglementés par l’Etat et indiquent des maximums. Selon la Répression des fraudes, le prix à payer est déterminé à partir de 2 composantes :
  • La prise en charge (plafonnée à 4,10 euros) 
  • Le prix du kilomètre parcouru (1,10 euro et jusqu’à 1,60 euro à Paris selon les circonstances de type horaire, nuit, heure de pointe ou jours fériés)
  • Aspect visuel : Chaque taxi doit avoir son propre numéro d’identification sur la carrosserie et sur l’aile avant droite, et un “totem” sur son toit. 

Bon à savoir : Tout véhicule doit impérativement contenir une affichette où figurent les tarifs. Un chauffeur ne peut pas vous refuser un paiement en carte bancaire. Si le montant de la course dépasse 25 euros, et une facture doit obligatoirement vous être remise à l’aide d’une imprimante connectée au taximètre. 

Précautions supplémentaires : 

Fixez un prix et payez le chauffeur avant qu’il ne démarre la course.

Ne montez pas dans une voiture sans compteur kilométrique.

  

3.L’arnaque à l’irlandaise

 

 Redoutable manière de plumer les voyageurs qui ont plein les pattes et qui veulent se reposer sur une air d’autoroute. C’est un peu comme une pièce de théâtre, avec un scénario et des acteurs bien briefés pour vous faire craquer. Le principe de l’arnaque est de susciter la pitié des gens pour pouvoir abuser d’eux et les voler. Le plus souvent, voici comment ils s’y prennent : Une femme ou un homme parfaitement bilingue interrompt de préférence un couple ou une famille (le regard des autres pousse un petit peu plus la victime dans ses retranchements). Cette personne explique, l’air désespérée, que sa famille vient de se faire dépouiller et appuie ses propos à l’aide de photos de voiture dégradée, immatriculée en Grande Bretagne. Pour plus de crédit, l’arnaqueur peut même aller jusqu’à donner une adresse et un numéro de téléphone, et espère recevoir de l’argent pour aider sa famille.  Bien évidemment, il s’agit d’un emprunt , mais vous vous doutez que les victimes ne reverront plus jamais la couleur de cet argent. 

Précaution à prendre :

Les autorités conseillent de faire preuve de méfiance et par conséquent, de refuser de verser de trop grosses sommes d’argent à des inconnus, même si votre intuition vous fait penser que ces personnes sont dans le besoin. 

 

 

4.Le pickpocket

Cette arnaque, que l’on traduit en français par “vol à la tire”, est tout ce qu’il y a de plus discret en terme de vol. Vous ne vous rendrez compte de rien ! Elle est utilisée par des groupes d’individus expérimentés et sévissent la plupart du temps dans les gares, aéroports ou au sein des transports en commun. Leur cible préférée ? Les touristes !

Le mode opératoire est toujours le même. En bande, vêtus de sacoches pour transporter leurs butins, ils entrent dans des wagons ou des bus et repèrent leurs victimes. L’air de rien et souvent en se servant du prétexte de l’abondance de voyageurs, ils se collent aux touristes. En un claquement de doigts, le tour est joué et ils n’ont plus qu’à sortir avant que les portes ne se referment. En ce qui concerne les quais, les aéroports ou les gares, les méthodes sont sensiblement les mêmes.

Précautions à prendre :

Pour éviter de se faire dépouiller dans la plus grande discrétion, voici quelques conseils à appliquer :

  • Choisir les bons sacs : Il existe désormais des sacs aux fermetures sécurisées et aux ouvertures dissimulées. Au passage, la plupart de ses sacs sont équipés de chargeur USB pour recharger votre téléphone/ tablette pendant vos déplacements. Sinon, gardez votre sac à main le plus proche de vous et gardez le à l’œil. Quant aux sacs à deux, vous pouvez le porter devant et le sécuriser avec vos mains.
  • Garder toujours un œil sur ses bagages : Cela vous est souvent rappelé dans les gares ou les aéroports, et cela vous évitera les vols de pickpocket ou d’autres personnes malintentionnées. 
  • Fermer vos sacs ou valises avec des cadenas, et si possible enroulez votre valise dans du film cellophane. Cette technique dissuade le vol et empêche également que l’on introduise quelques chose dans votre valise.
  • Ne pas porter d’objets de valeurs : Lorsque vous voyagez, il est surement possible de se passer de vos d’objets de valeurs tels que des bijoux précieux ou une montre de luxe, cela pourrait attirer l’œil des voleurs. Quant à ce qui se trouve dans votre valise, voyagez léger. Si vous pouvez éviter d’embarquer tous vos appareils, faites-le. Et enfin, pas de téléphone dans la poche arrière du pantalon !
  • Un train peut en cacher un autre : Les techniques bien rodées dont vous êtes victimes sont organisées en équipe, et il est plus facile de vous distraire pour vous voler plus facilement par derrière. L’utilisation de fausse pétition est l’une des distraction les plus connues.

De plus, méfiez vous des apparences : si on reconnaissait un voleur à sa tête, ça serait bien plus facile mais surtout, ça se saurait. Puisqu’on parle d’experts en la matière, ils ont appris à se fondre dans la masse pour réussir leurs coups. 

 

5.L’arnaque à l’italienne

 

Ici encore, la distraction est au centre de la stratégie. Le nom un peu plus parlant est “l’arnaque du pneu crevé”. La victime se rend à son véhicule, stationné dans la rue ou dans un parking, et elle s’aperçoit que l’un ou plusieurs de ses pneus sont crevés. Le questionnement débute et la colère monte : elle n’est plus du tout attentive à ce qui se passe autour d’elle. C’est à ce moment que le piège se referme. La voiture, très souvent encore ouverte lorsqu’on tente de réparer ou remplacer le pneu, est la porte d’entrée au vol. Argent, papiers d’identité et de tout autres objets de valeurs présents dans l’habitacle peuvent alors vous être dérobés en un claquement de doigts. De ce fait, si vous êtes en plein milieu de votre road trip, toute la suite de votre programme peut tomber à l’eau. 

 

Précaution à prendre : 

Quand on connait l’arnaque, il est plus facile de l’éviter. D’abord, veiller à ne pas quitter votre véhicule en y laissant vos objets de valeurs, papiers ou argent à portée de main. Evidement, la solution la plus efficace serait de fermer votre véhicule à clé lorsque vous vous lancer dans la réparation, et rester attentif à ce qui se passe autour de vous…

 

Les arnaques restent rares et il serait dommage qu’elles entravent votre capacité à rencontrer des gens et à faire confiance pendant votre road trip !

Toujours plus d’inspiration…

Découvrir Le Mont-Saint-Michel

Découvrir Le Mont-Saint-Michel

Partout où vous poserez le regard, le Mont-Saint-Michel vous prouvera qu’il est unique. Classé au patrimoine Mondial de l’Unesco, il est un véritable chef d’œuvre où mer, sable, végétation et originalité architecturale se partagent le paysage. Pour faire le plein...

10 conseils pour vivre en van en hiver

10 conseils pour vivre en van en hiver

  Vivre en van en hiver, un projet trop optimiste ? Et bien pas du tout. A vrai dire, c'est même tout à fait possible sans se priver de confort et de moments paisibles. Se fondre dans un décor magiquement glacial sans un seul frisson, c'est possible, et cet...

1 Commentaire

  1. HILZHEBER

    Depuis quelques mois me trotte l’idée de faire une partie de l’Euro Vélo 3 au départ de la Lorraine, en empruntant la vallée de la Meuse puis direction Nord vers la Scandinavie. Je pense avoir trouvé le site idéal pour préparer mon périple… Merci

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Votre téléphone utilise :

Félicitations, vous êtes officiellement bêta-testeurs ! Nous vous contacterons très rapidement !

Soyez les premiers au courant de la date de sortie de l'application sur IOS !

Restez connectés, vous aurez très vite de nos nouvelles !