Le road trip, c’est la liberté et l’aventure au quotidien, sitôt le sac à dos jeté à l’arrière du combi.
Avant de tracer la route et de partir cheveux au vent à la conquête des grands espaces, on en profite quand même pour vous rappeler 9 conseils et demi que suivent (presque) tous les roadtrippers aguerris.

Contrôlez votre véhicule

Quelle que soit la durée du voyage prévu, il est nécessaire de vérifier l’état de santé de votre monture. Pour de plus longs trajets, n’hésitez pas à faire contrôler par un professionnel les niveaux de liquide, les freins, l’usure des plaquettes et celle des pneus (roue de secours comprise !).
N’attendez pas le dernier moment : vous n’êtes probablement pas le seul client de votre garagiste, et il n’a pas forcément la pièce de remplacement en stock.
Attention, si vous partez en hiver, certains pays comme la Suède, la Finlande, la Lettonie, l’Estonie et la Slovénie imposent les pneus spéciaux à certaines périodes – même quand il ne neige pas !
Dans d’autres pays, les pneus neige sont obligatoires sous certaines conditions. N’hésitez pas à vous renseigner précisément en amont.

Nettoyez votre véhicule avant de partir… et pendant votre road trip

Éviter d’amasser des montagnes de tickets de parking et de paquets de chips, fourrer régulièrement son linge sale dans un sac prévu à cet effet, et même passer un coup d’aspirateur de temps à autre : on a essayé, on vous promet, c’est possible !
Alors donnez un coup de chiffon à l’occasion sur les plastiques et les vitres intérieures, videz régulièrement vos poubelles et ne laissez pas la vaisselle sale et les restes de nourriture s’accumuler.
Vous voyagerez dans de bien meilleures conditions… et Serge aussi.

Prévoyez un plan B

Le road trip est jalonné d’imprévus, et c’est (aussi) ce qui fait son charme. Les surprises sont souvent merveilleuses…et parfois, le contretemps est bien plus trivial : une route barrée, une météo capricieuse ou l’un des roadtrippers qui tombe malade.
On peut aimer se laisser surprendre. Mais ça n’est pas une raison pour partir à l’aveugle. Prévoyez toujours une bonne vieille carte routière en papier, surveillez les prévisions météo et gardez en tête quelques idées de loisirs alternatifs au cas où.
Quittez l’autoroute

Traverser la France en dix heures, c’est possible. Ca n’est pas vraiment très intéressant, et en plus, ça peut être dangereux.
Prenez donc le temps pour un road-trip digne de ce nom ! Votre patron vous a refusé trois semaines de congés d’affilée ? Qu’à cela ne tienne ! Traversez moins de régions, mais découvrez-les vraiment… ce qui suppose de quitter régulièrement les grands axes.
Le charme discret des aires d’autoroute ne vous manquera pas, et ces itinéraires alternatifs vous permettront de découvrir des panoramas fantastiques, des traditions locales charmantes et des petites perles qui vous laisseront des souvenirs inoubliables.
Il existe désormais de nombreuses sources pour bien vous renseigner : Very Road Trip bien sûr, les Offices de Tourisme, les guides touristiques vendus en librairie, et les conseils donnés avec plaisir par les habitants eux-mêmes.
Alors ouvrez l’œil et prenez le temps !

…mais attention au vol d’oiseau

Sur la carte, ca a pourtant l’air vraiment tout près. Oui, à vol d’oiseau, traverser la Corse d’est en ouest, ça ne représente que 50 km. En réalité, ce sont plutôt 150 km de routes parfois étroites, et par endroit, vous dépassez difficilement les 40 km/h !
N’hésitez pas à emprunter de petites routes, même sinueuses et traversées par des troupeaux d’animaux, car un road trip en Corse par exemple, c’est une expérience vraiment magnifique.
Si vous partez en camping-car, pensez à vous assurer que votre véhicule passe bien partout. Calculez si vous avez suffisamment de temps devant vous pour réaliser la balade dont vous rêvez. Ca vous évitera de prendre des risques inutiles sur la route, parce que vous avez mal évalué votre heure d’arrivée.
Identifiez les lieux « à risque »

Non, on ne vous parle pas forcément de coupe-gorges où des bandits de grand chemin tapis dans l’ombre n’attendent que vous.
Il y a une zone très dangereuse pour les nerfs du roadtripper qu’on oublie trop souvent : c’est le périphérique d’une ville aux heures de pointe. Des applis et des sites spécialisés vous évitent ce genre de mésaventures. N’hésitez pas à les consulter : vous maudirez moins vos contemporains !

Préparez vos playlists favorites

Rien de tel qu’Autoroute Info pour vous prévenir d’un accident qui pourrait compliquer votre road trip. Ceci dit, pour se divertir, il y a mieux.
Préparez vos divertissements sonores à l’avance. Vous ne serez pas distrait parce que sur cette jolie route de campagne perdue au cœur du Pays basque, vous ne réussissez pas à capter une seule radio potable.
Si vous effectuez votre road trip au volant d’un véhicule de location, n’hésitez pas à demander si le véhicule est équipé du Bluetooth, d’une prise jack ou peut-être même d’un navigateur internet. C’est le cas sur presque tous les modèles récents. Sinon, une petite enceinte fera l’affaire !
Là encore, de nombreuses applications sont là pour préparer et organiser vos morceaux préférés.
Répartissez les tâches

Indiana Jones est un aventurier parfait : il a le sens de l’orientation, il est doué pour naviguer et il vous trouve un restaurant étoilé en pleine cambrousse. Comme son confrère Mac Gyver, il n’a peur de rien, n’est jamais fatigué, et c’est lui qui pique les moustiques.
Oui, mais voilà… Serge et vous, vous n’êtes (peut-être) pas aussi parfaits que ces aventuriers chevronnés.
Si vous partez sur la route en groupe, répartissez les tâches et les responsabilités, notamment pour la conduite ! Conduire est souvent plus fatiguant qu’on ne l’imagine. Pour votre sécurité et celle des roadtrippers qui vous accompagnent, changez régulièrement de conducteur.
Ca implique peut-être un petit supplément pour une assurance multiconducteur, surtout dans le cas d’un véhicule de location. Mais votre sécurité le vaut bien, et vous ne finirez pas votre road trip complètement épuisé.

Pensez à vos papiers et documents

Vous, je ne sais pas, mais moi, il m’est déjà arrivé de laisser la carte d’assurance gentiment à la maison… parce que je l’avais oubliée sitôt la vignette collée sur le pare-brise.
Il y a aussi ceux qui gardent soigneusement tous leurs papiers d’identité rangés au même endroit, mais qui ont exceptionnellement laissé la pochette avec les précieux documents sur le buffet dans l’entrée. On en connaît même qui ont oublié leurs papiers dans la boîte à gants de la voiture qui est restée à la maison, parce qu’ils avaient prévu de faire leur road trip en moto, ou au volant d’un combi de location !
Pour être paré en cas de contrôle ou de passage de frontière, pensez bien à emporter tous les papiers qui peuvent vous être demandés. Et si vous partez à l’aventure à l’étranger, renseignez-vous bien sur les documents exigés à l’arrivée, comme les visas.
On ne vous souhaite pas d’en avoir besoin, mais si votre road trip passe par d’autres états de l’Union Européenne, demandez une carte européenne d’assurance maladie. Ca ne pèse pas bien lourd, et ça vous épargnera bien des tracas si un bobo devait surgir.
9 ½. Le bonus du conducteur averti : le constat vierge

La liste n’est pas exhaustive, mais elle vous évitera déjà bien des soucis qui pourraient rendre votre voyage moins fluide, voire périlleux.
Le road trip est certainement le mode de voyage qui offre le plus de liberté. Alors on vous souhaite de profiter pleinement de cette superbe expérience grâce aux bons conseils glanés sur Very Road Trip !

1, 2, 3… partez et profitez !

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial